Le forum du français

Forum pour les apprenants de français
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 La grande marée - Bernard Lavilliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
romain
Admin


Nombre de messages : 256
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: La grande marée - Bernard Lavilliers   Lun 16 Jan - 18:55

Pour mon retour sur le forum, voici une proposition "sentimentale". En effet, si je connais bien l'oeuvre énorme et prolifique de Lavilliers, je n'ai découvert cette chanson qu'il y a 2 ou 3 ans. Depuis, elle me hante... la première fois que je l'ai écoutée, j'ai dû la remettre une bonne trentaine de fois... une habitude de musicien !!!
C'est un titre sombre, inquiétant, terriblement pessimiste qui me rappelle certaines oeuvres littéraires.

Voici la version originale, une vieille chanson de 1975 terriblement actuelle, hélas...



Et voici une version plus récente, Lavilliers seul avec une guitare 12 cordes. écoutez bien ce qu'il raconte avant de chanter...



Et vous, que vous suggère cette musique et ces paroles ?
"Il n'y a plus d'amoureux, plus de bancs publics", ce vers fait référence à une chanson très connue, savez-vous laquelle ?
Ce texte est plein de métaphores, d'images, de symbologie, citez les vers qui vous impressionnent.

_________________
Romain Planas, prof.


Dernière édition par romain le Lun 16 Jan - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdufle.winnerbb.com
romain
Admin


Nombre de messages : 256
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: La grande marée - Bernard Lavilliers   Lun 16 Jan - 18:57

LA GRANDE MARÉE - BERNARD LAVILLIERS

Un colosse aux pieds d'argile surveille la frontière
Des gosses aux mains fragiles jouent avec la poussière
Des veuves aux longs doigts fébriles distillent le thé
Un vieillard au regard tranquille sort de la fumée

C'est la grande marée, la grande marée, la grande marée
La grande marée, la grande marée, la grande marée

Un roi perclus de solitude sur son trône dérisoire
Un café, une pendule, un bout de trottoir
Un réveil sinistre et drôle sur l'épaule d'un ouvrier
Qui s'en va au bout du môle, vers l'éternité

C'est la grande marée, la grande marée, la grande marée
La grande marée, la grande marée, la grande marée

Les enfants qui jouent à l'ombre des matraques
Le temps qu'il fait, six mois de prison à Maniac
Une étoile est tombée dans ma guitare
Si j'étais croyant, ce serait un don du ciel

C'est la grande marée, la grande marée, la grande marée
La grande marée, la grande marée, la grande marée

Les rues n'ont plus de recoins, plus d'angles morts
Ça facilite les rapports de force
Il n'y a plus d'amoureux, plus de bancs publics

Nous sommes éternellement bronzés
Notre vocabulaire est réduit à 50 mots
Nous branchons nos sexes dans le secteur
Et nos spermatozoïdes sont calibrés et placés dans des banques
Ils servent de monnaie d'échange aux eunuques qui nous gouvernent

Notre société d'abondance fait merveille, il n'y a plus qu'un classe
Quoiqu'en y réfléchissant bien il y en a une autre
Mais il est déconseillé de réfléchir

Nous ne faisons plus jamais l'amour, sauf de temps en temps
Avec les gardiens qui nous surveillent
Le mien est frigide

C'est la grande marée, la grande marée, la grande marée
La grande marée, la grande marée, la grande marée

_________________
Romain Planas, prof.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdufle.winnerbb.com
Vera



Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 28/09/2011

MessageSujet: Re: La grande marée - Bernard Lavilliers   Ven 20 Jan - 17:51

Salut !!

À mon avis cette chanson c'est une chanson de protestation sociale. Elle parle sur l'injustice, la marginalisation et la lutte
des classes. J'ai lu un peau sur la vie du chanteur et on peut apercevoir que ces idées sont partie de sa vie et expérience.
Il a aussi une vie très intéressante, je pense. Il a voyagé beaucoup et est une personne politiquement active. Il a appartenu
au Parti Communiste et participé en mai du 1968 en chantant dans les usines qui étaient occupées.

En ce qui concerne au vers "Il n'y a plus d'amoureux, plus de bancs publics", il fait référence à la chanson de Georges Brassans
qui s'appelle "les amoureux des bancs publics". http://www.youtube.com/watch?v=fW3_89w3i_Q

J'adore les vers:

"Notre société d'abondance fait merveille, il n'y a plus qu'un classe
Quoiqu'en y réfléchissant bien il y en a une autre
Mais il est déconseillé de réfléchir"

Et aussi "Notre vocabulaire est réduit à 50 mots" en référant, peut-être, à l'absence de liberté d'expression.

Bon week-end!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
romain
Admin


Nombre de messages : 256
Age : 51
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: La grande marée - Bernard Lavilliers   Lun 23 Jan - 19:31

Bravo Vera, tu as deviné la chanson à laquelle fait référence Lavilliers.
Quant à "notre vocabulaire est réduit à 50 mots", moi, ça me fit pensé à un opuscule qui se trouve dans 1984, de George Orwell (que je vous déconseille si vous êtes déprimés !). Orwell y explique le "novlangue". toute une équipe s'occupe de supprimer des mots du dictionnaire afin que par la suite la population ait moins de lexique pour exprimer ses idées.
C'est passionnant, mais terrible.

Exemple : petit, minuscule, microscopique et tous les synonymes possible, ça devient "petit"
à l'opposé, grand, énorme, gigantesque etc. deviendra "non petit".
Mise en pratique, prenons ce texte de Voltaire particulièrement virulent :
Tout homme naît avec un penchant assez violent pour la domination, la richesse et les plaisirs; et avec beaucoup de goût pour la paresse : par conséquent tout homme voudrait avoir l'argent et les femmes ou les filles des autres, être leur maître, les assujettir à tous ses caprices, et ne rien faire, ou du moins ne faire que des choses très agréables. Vous voyez bien qu'avec ces belles dispositions il est aussi impossible que les hommes soient égaux, qu'il est impossible que deux prédicateurs ou deux professeurs de théologie ne soient pas jaloux l'un de l'autre.

Ça deviendra tout simplement : "crimepensée"

C'est terrifiant, ou non-joyeux, si vous voulez !

_________________
Romain Planas, prof.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdufle.winnerbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande marée - Bernard Lavilliers   Aujourd'hui à 10:29

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande marée - Bernard Lavilliers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samedi soir à Beyrouth (Bernard Lavilliers)
» Texte de Bernard Lavilliers : Les mains d'or
» Deepwater Horizon, la plus grande des marées noires ?
» Beau temps et grande marée
» Grande Marée 2014 Saint-Malo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum du français :: Actualité artistique francophone-
Sauter vers: